Type what you are searching for:
Bienvenue chez WAAH® !
Newsletter

« Un super design sans une bonne communication et un bon ciblage ne sert à rien ! »

« Votre communication doit être régulière et incitative. »

« Pensez à multiplier les relances avant la fin de votre campagne. »

Introduction > Important !
La communication avant et pendant la campagne sera la clé de la réussite de votre collecte :

Teasing : Votre communication doit commencer 10 jours avant le lancement de la campagne.
Cibles : Concentrez-vous sur les bonnes cibles. 80% des acheteurs seront vos donateurs.
Outils : Utilisez les meilleurs outils. La newsletter produit 70% des ventes.
Incitez à l’achat : Votre discours doit être clair, précis et concis.
Les délais (sont cours) : Soyez actif dès la première heure !
Régularité : Communiquez quotidiennement. Les ventes viendront de vos actions de communication. Sans communication, pas de ventes.

1. Les chiffres clés !
Une bonne communication = une bonne collecte.

Vos réseaux proches : Donateurs, bénévoles, équipes, parrains représentent 90% des achats.
La newsletter dédiée : Elle produit 70% des ventes. C’est le meilleur outil. À utiliser plusieurs fois !
Le teasing : Un bon teasing (avant la campagne) augmente vos chances de réussite de 70%
Une communication régulière : Augmentera vos chances de succès de 80%.
Réseaux sociaux : Sont bons pour créer du trafic, mais non de la vente (à l’inverse de la newsletter). 

Les échecs connus : 70% des campagnes qui n’atteignent pas leurs objectifs n’ont communiqué que sur les réseaux sociaux.

Vrai ou Faux ?

1. Une seule newsletter permettra de toucher tout le monde > FAUX.

2. Un teasing bien préparé augmentera vos chances de réussite > VRAI.

3. Les réseaux sociaux permettent de générer des ventes > FAUX.

4. Une communication régulière augmentera vos résultats > VRAI.

5. Une seule newsletter suffit pour véhiculer l’information > FAUX.

6. Planifier plusieurs newsletters augmentera votre collecte > VRAI.

7. Un teasing bien préparé augmentera vos chances de réussite > VRAI.

2. Le caractère d’urgence !
La campagne est courte en temps. Vos donateurs doivent agir vite.

15 jours : Vous n’avez que 15 jours pour récolter des fonds. 
Inciter : Il faut inciter vos donateurs et vos réseaux à agir (acheter) vite.
Votre discours : Doit véhiculer ce caractère d’urgence. Il faut être direct, concis et précis.
Erreur habituelle : Evitez les discours trop longs !

À NE PAS FAIRE : « Demain, ouverture de notre boutique solidaire WAAH ! Si vous avez envie de shopping avec ce soleil, c’est par ici les débardeurs en coton bio et en plus c’est pour nous soutenir. »

 

À FAIRE : « Aidez-nous à récolter 1000€. 1 t-shirt acheté, c’est 10€ reversés à l’association. Avec ces 1000€, nous pourrons fournir de l’eau potable à une famille de réfugiés pendant 10 jours. Nous devons récolter ces fonds d’ici dimanche prochain, soit 7 jours ! On compte sur vous. »

3. Les outils de communication.
La newsletter dédiée est N°1 !

N°1 : Newsletter dédiée : Ce sont les newsletters consacrées à la campagne WAAH® et qui ciblent vos réseaux proches. Nous recommandons de l’utiliser de 2 à 4 fois.

N°2 : Emails ciblés : Ce sont des emails personnalisés que vous envoyez à vos réseaux de proximité : proches, donateurs, équipes locales, partenaires privés, parrains. Ces e-mails ciblent les personnes qui vous soutiennent au quotidien et sur la durée.

N°3 : Réseaux sociaux : Créez du trafic avec les réseaux sociaux. Véhiculez l’information. Les réseaux sociaux sont indispensables, mais ne doivent pas être l’unique moyen de communication.

N°4 : Blogs et articles : Si vous avez un blog, ou si vous connaissez des bloggers, il faut en profiter ! Les articles aideront à annoncer la campagne et à créer du trafic. Il ne faut pas les sous-estimer.

4. Les réseaux sociaux.
Créez du trafic !

+ Rappel : Une publication sur Facebook a une durée de vie très limitée.

+ Présentez tous les modèles de la collection : L’erreur commise est de ne communiquer que sur un seul modèle, alors que votre boutique est composée de 7 à 8 produits.

+ Ayez une approche push et direct dans vos posts :
« Achetez ici »« Editions limitées ! », « Réservez votre t-shirt dès à présent ». Vous devez aller droit à l’objectif.
 Evitez les textes trop longs !


+ Commentez vos posts Facebook ! N’hésitez pas à commenter vos propres publications, ayant eu le plus de likes et de partages, en remettant (1) le lien de la boutique et (2) le « Achetez ici ». Les personnes recevront ainsi une notification de la part de Facebook, ce qui les relancera dans leur achat. 

+ Conseils ! Sur le dernier jour de la campagne, n’hésitez pas à programmer de 4 à 5 publications tout au long de la journée (9h, 13h, 19h, 21h). Cela aidera à toucher un maximum de personnes.

 

À Retenir !

Certaines personnes seront intéressées par vous soutenir et acheter un t-shirt, mais ne recevront pas l’email au bon moment, dans le bon contexte (ex : au travail – en pleine journée), ou n’auront pas eu le temps de l’ouvrir ou de le traiter à temps. En ayant une communication régulière, vous vous assurez de toucher tout le monde (plusieurs fois).

Mécènes & partenaires privés.

Vos mécènes et partenaires privés ont plusieurs raisons de vous soutenir. Ils sont réceptifs à ce type d’opération. Ils font un geste de solidarité. Leurs employés apprécieront la démarche de l’entreprise. Ils peuvent utiliser les t-shirts & sweats sur des événements internes ou externes.

Vous pouvez doubler ou tripler vos résultats avec l’engagement d’un partenaire privé. Il faut donc les solliciter !

Erreurs courantes !

1. Une description de la campagne trop dense, avec trop d’informations ou mélangée avec d’autres informations.

2. Ne prévoir qu’une seule newsletter sur la semaine. Vous ne toucherez que 10% de vos potentiels acheteurs-donateurs.

3. Croire que toutes les personnes à qui vous avez envoyé la newsletter, l’ouvriront, la liront, et passeront à l’achat. Ayez une communication régulière !

4. Oublier de relancer vos réseaux et vos cibles en fin de campagne. La relance est aussi importante que le teasing ! Ayez une communication PUSH « Dernière chance ». Les derniers jours de la campagne sont les meilleurs jours pour vendre-collecter !

5. Se tromper de cible. Vos acheteurs principaux sont vos donateurs, parrains, équipes locales, qui sont disponibles via newsletters et e-mailings.

6. Ne communiquer que sur les réseaux sociaux !

7. Ne pas avoir une communication « PUSH ». Vous devez avoir une communication incitative à l’achat (dans le bon sens du terme).